Christian Ivaldi

Christian-Ivaldi_nbChristian Ivaldi, depuis le temps de ses cinq Premiers Prix au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, aura enchanté qui ouvre ses oreilles avant d’ouvrir le Who’s Who…

Ce pianiste d’exception (le français préféré de Sviatoslav Richter !), qui toujours mis ses dons si rares au service des partitions et de ses partenaires, se sera détourné du récital seul, préférant la transcendance de l’intime à celles des études, fussent-elles de Franz Liszt !

Lecteur infatigable, de prose comme de musique, sa classe au conservatoire (ses classes dirons-nous : il y enseigna la lecture à vue puis la musique de chambre) fut célébrée par ses étudiants comme celle de l’exigence, mais aussi de l’ouverture aux autres et au monde.

Ses partenaires d’un demi siècle concentrent l’histoire de l’interprétation, tant il est présent auprès des plus grands.

Si l’homme ne se mit jamais en avant, il n’est pourtant pas « l’accompagnateur » de ces artistes : on n’est pas accompagné par Christian Ivaldi, mais « en compagnie » de Christian Ivaldi, vibrant, vigilant, inventif, souverain. Discret, mais si prégnant, il joue tout ce qui peut l’être du moment qu’ il s’agit de partager…

Féru d’art lyrique comme de cinéma, il s’illustra en tant que créateur d’un grand nombre de partitions contemporaines non sans être également un interprète comblé par un nombre impressionnant d’hommages et de prix accordés à une imposante production discographique.

Lui aussi fit le détour par l’École Normale de Musique de Paris et y tint classe un temps.

Pour le Palais des Dégustateurs, il a enregistré :
Les Sonates pour violon et piano de Ravel, Poulenc et Debussy, avec Gérard Poulet, en janvier et mai 2013